Le miracle esthétique de l’implant capillaire

Dans sa généralité, l’implant capillaire consiste à améliorer les capacités d’un organe malade ou à le remplacer. Mais dans la chirurgie esthétique, il s’agit plutôt de remplacer les cheveux manquants par des greffons de cheveux vivants. Des hommes et des femmes atteints par l’alopécie ou la calvitie veulent récupérer leurs cheveux. L’implant capillaire pourrait être un rêve réalisé mais ne présente-t-il pas de dangers ?

Greffe de cheveux ou implant capillaire ?

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Parfois, on confond les deux. La greffe de cheveux représente un transfert de tissus issus d’un donneur vers la zone dégarnie. Quant à l’implant capillaire, il s’agit entre autres d’une technique de greffe de cheveux. Cette technique sert à utiliser les cheveux du patient, prélevés de sa nuque pour les transplanter dans la partie chauve. Les cheveux poussent par la suite tout naturellement. D’ailleurs, dans le traitement d’implant capillaire, il existe également des techniques différentes dans les prélèvements des greffons.

Par ailleurs, suivant les techniques, l’on peut avoir deux types de greffons différents :

  • la micro-greffe : ayant des greffons de taille importante ce qui rend la densité de la chevelure implantée relativement faible
  • la mini-greffe : étant de plus en plus obsolète vue que les greffons prennent une forme ronde visiblement artificielle

Quelles corrections fait-on dans l’implant capillaire ?

L’implant capillaire permet d’atténuer les différents problèmes de cheveux, de barbes ou de sourcils :

  • corriger l’alopécie ou la calvitie précoce
  • déplacer la ligne frontale
  • reconstruire les sourcils
  • implanter une moustache ou une barbe fournie
  • mettre des greffons sur les cicatrices de brûlure par exemple

Quelles sont les techniques adoptées pour les implants capillaires ?

Pour faire un implant capillaire, on peut citer 4 techniques selon les critères du patient :

  • la bandelette ou FUT
  • le mini-punch
  • la FUE ou Follicular Unit Extraction
  • la IFA ou Implantation Folliculaire Automatisée

La technique de bandelette ou FUT (Follicular Unit Transplant)

La bandelette ou Follicular Unit Transplant (FUT) ou encore Follicular Unit Single Strip (FUSS) permet d’avoir des micro-greffes en une seule opération. Elle est la plus utilisée étant donné qu’elle est moins chère avec une durée d’opération de 2 à 3h. En effet, une bande de cuire chevelu ayant une largeur de 20 cm et une hauteur de 1cm est prélevée pour couvrir la partie de la calvitie. Par la suite, la bande est subdivisée en unités folliculaires (FU) sur les zones chauves afin de faire repousser naturellement les cheveux. Les résultats ne seront obtenus qu’après une dizaine de mois.

Tous types de calvitie, que ce soit grande ou petite peut bénéficier de cette technique. L’opération laisse des cicatrices qui sont très fines et presque invisibles.

Résultat d'un implant capillaire par la technique de FUT

Résultat d’un implant capillaire par la technique de FUT

Le mini-punch

Cette technique porte le nom de mini-punch, un emporte-pièce de 2 mm de diamètre qui est utilisé pour prélever directement les greffons à l’arrière de la couronne. Cet appareil fonctionne à l’aide d’un moteur électrique. Des centaines de mini-greffons peuvent être obtenus dont chacun comporte 8 cheveux environ.

L’opération de prélèvement peut durer 1h pour 600 greffons, suivie de la préparation de la zone dégarnie pendant 30mn. Au final, l’implantation des greffons peut prendre jusqu’à 2h.

La technique FUE ou Follicular Unit Extraction

Il s’agit d’une opération très minutieuse et peut prendre 5 à 10h. Dans cette technique, le prélèvement des unités folliculaires se fait un par un. En revanche, le système adopté protège les cellules souches en dessous de la bulbe. Ainsi, aucune cicatrice est laissée. Par conséquent, le patient n’aura plus besoin d’allonger ses cheveux pour cacher les cicatrices comme dans le cas de FUT.

La technique IFA ou Implantation Folliculaire Automatisée

L’IFA (Implantation Folliculaire Automatisée) représente la dernière découverte en matière d’implant capillaire. Elle est un peu similaire à la FUE, seulement, le chirurgien n’intervient plus manuellement dans toutes les interventions.

Effectivement, le processus de prélèvement et de réimplantation est automatisé à l’aide d’un appareil appelé Punch Hair Matic. De ce fait, le patient est beaucoup plus assuré en termes de risques d’endommagement.

Résultat d'un implant capillaire par FUE

Résultat d’un implant capillaire par FUE

Les risques d’échec de l’opération implant capillaire

En général, les risques sont rares sauf pour les personnes qui ont des problèmes vasculaires au niveau du cuir chevelu. Ainsi, même si l’opération est réussie, l’exposition directe au soleil peut altérer cette vascularisation, ce qui conduit à la limitation de greffe. En effet, pour la plupart des cas, aucun incident ne peut se produire à moins que le patient ne choisisse un chirurgien peu expérimenté.

Il faut, en effet, choisir le meilleur centre médical et le meilleur chirurgien et surtout ne jamais louper une consultation médicale avant de passer à l’opération.

Par ailleurs, on peut rencontrer dans certains cas des greffons trop bas du front, faute technique du chirurgien. Dans ce cas, les racines peuvent être extraites par épilation laser ou à l’aide d’un micro-punch et réimplanter des autres au bon endroit.

Et si on veut changer de technique ?

Si on a déjà adopté une technique qui n’est pas satisfaisante et veut adopter une autre, on peut le réaliser. Les motifs les plus courants sont le manque de densité de cheveux. En effet, dans le but d’améliorer cette densité ou l’aspect des greffons qui peut être trop visible à l’œil nu, on peut y introduire des mini-greffons. Il peut également arriver que le patient veut réduire une cicatrice. Cette correction est également possible toujours en y implantant des greffons.

Qu’en est-il des cheveux crépus ?

Il est possible de greffer les cheveux crépus seulement avec des greffons de 2mm. Les pertes capillaires pour les personnes ayant des cheveux crépus sont principalement dues au défrisage et aux tresses.

Pour ce faire, peu importe les techniques utilisées, les micro-greffes seules peuvent résulter d’un succès bien visible.

Etant donné que la taille des greffons des micro-greffes est plus grosse, il manque de densité pour l’implantation de micro-greffe. Mais en raison de la qualité des cheveux crépus, cette densité faible n’est pas visible.

Implant capillaire sur cheveux crépus

Implant capillaire sur cheveux crépus

N’existe-t-il pas d’inconvénients de l’implant capillaire ?

Le plus fréquent, la zone donneuse se raréfie davantage de cheveux ce qui laisse les cicatrices en saillie surtout pour la technique de bandelette. De même pour la FUE ou l’IFA, des cicatrices peuvent apparaître sur le long terme et la partie donneuse se rétrécit. Le pire c’est que si le patient a effectué des techniques différentes de plusieurs séances d’implant capillaire, des différentes sortes de cicatrice apparaîtront plus tard. Ce phénomène est accompagné par une perte importante de cheveux.

Voilà pourquoi il est souvent déconseillé aux jeunes de faire du greffage afin de prévenir leur avenir. Pourtant, ce sont surtout les jeunes qui sont les plus intéressés par l’implant capillaire afin de lutter contre le vieillissement précoce.

Ajouter un commentaire