Tous savoir sur les lotions

On trouve dans le commerce un très grande quantité de lotions du type aqueux, alcoolique, huileux, qui voudraient correspondre aux trois principaux états du cuir chevelu et du cheveu :

  • normal
  • gras
  • sec

Les constituants de ces lotions sont extrêmement variés et constamment renouvelés grâce aux recherches et aux découvertes es chimistes cosmétologues.

Leur but est de contribuer à entretenir le bon état hygiénique du cuir chevelu afin de ne pas compromettre la pousse normale des cheveux et d’activer même cette pousse lorsque cela se révèle nécessaire.

Aussi les lotions sont conçues pour exercer une triple action :

  • antiseptique
  • vasomotrice
  • trophique

L’action trophique des lotions capillaires, de conception très moderne s’exerce par un apport d’éléments qui favorisent la formation de la kératine, ou de constituants biologiques qui stimulent les fonctions du bulbe.

Les différents corps contenus dans les lotions sont dissous, en général dans l’alcool de 50 à 70°.

Pour éviter l’action desséchante des alcools forts sur le cheveu :

  • on disperse dans la préparation de petites quantités d’émollients gras, tels le cholestérol et la lécithine
  • puis on parfume et on colore parfois

Les substances contenues dans les lotions

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Le soufre

Sous des formes diverses, le souffre est le constituant des lotions anti-séborrhéiques destinées à freiner le flux du sébum.

Le soufre est anti-séborrhéique lorsqu’il est employé sous ses formes inorganiques.

L’acide pantothénique et ses dérivés

C’est un stimulant biologique considéré comme un facteur de croissance du poil.

Les essences naturelles des fleurs et des fruits

Ces essences ont également un effet biologique car elles stimulent les fonctions du bulbe. Certaines d’entre-elles sont, de plus, excitantes pour la circulation sanguine locale et même révulsives.

Telle est, par exemple, l’essence de térébenthine, un des constituants de la fameuse lotion dite « de l’hôpital st-Louis ».

Certains composants des essences, les terpènes, ont le même effet. On trouve principalement les terpènes dans les lotions dites « pétroles ».

Signalons parmi les essences naturelles contenues dans les lotions l’essence :

  • de canelle
  • de giroflée
  • de thym
  • de lavande
  • de Bay utilisée surtout en Amérique où elle est généralement incorporée aux lotions capillaires à base de rhum. Son action tonique semble voisine de celle de la quinine

Les acides aminés

Produits de la dégradation totale de la kératine, les acides aminés émulsionnés permettent d’apporter aux cheveux les matériaux immédiatement assimilables qui paraissent lui faire défaut.

Les plus employés parmi ces acides aminés sont :

  • le tryptophane
  • la tyrosine
  • la méthionine
  • la cystine
  • la cysteine

Ces trois derniers corps apportent en outre au cheveu le soufre, dont il semble très friand.

Les acides aminés, donc,« nourrissent » le cheveu et peuvent contribuer à la réparation de ces lésions de la cuticule survenant à la suite des décolorations.

La quinine

Sous forme de chlorhydrate et de sulfate, la quinine a connu une vogue considérable ; elle continue à être employée car elle fortifie incontestablement le cheveu.

L’iode

Moins utilisé que naguère, il demeure, avec certaines essences, comme l’essence de thym ou l’essence de lavande, un antiseptique remarquable pour le cuir chevelu.

A très petites doses, il stimule la croissance du cheveu.

Les extraits végétaux

Certains, tels l’extrait de Jaborandi, réalisent un apport d’éléments nutritifs pour le cheveu et stimulent sa croissance par voie nerveuse.

La pilocarpine

Cet extrait végétal recommandé par Sabouraud pour combattre les alopécies infectieuses, semble également agir sur la circulation locale.

Les hydrolysats de kératine

Sont fournis par la dégradation partielle de kératine d’animaux et utilisés comme éléments nutritifs du poil.

Les huiles essentielles

Lotion

Lotion

Leur action est complexe et variée.

Les huiles essentielles sont les antiseptiques, des modificateurs de l’oxydo-réduction et des stimulants pour le bulbe.

En général, on peut dire que toutes les huiles essentielle possèdent à des degrés divers les mêmes vertus ; elles sont :

  • antiseptiques
  • activantes de la circulation et de la trophicité
  • certaines peuvent même être kératoplastiques grâce à leur teneur en soufre naturel : telles sont les essences sulfurées de crucifères, la giroflée en particulier

Les cations actifs

Ces corps, chargés d’électricité positive, se fixent solidement sur le cheveu et forment autour de sa tige une sorte de cuirasse, le protégeant au cours des manipulations de la coiffure et facilitant le démêlage des cheveux.

Les vitamines

Certaines vitamines parmi lesquelles la vitamine F et surtout la vitamine B6 sont utilisées pour le traitement du cuir chevelu sec, et parfois du cuir chevelu gras.

Eau de mer et sérum marin

Ils ont été préconiser, en association à d’autre corps actifs, dans des préparations destinées à fortifier et à réparer les cheveux dégradés et abîmés par les alcalis et les décolorants.

Ils ont en plus une action biologique très nette sur la nutrition du bulbe athrepsié et la tonicité du cheveu qu’ils contribuent à reminéraliser.

La placenta

C’est un des derniers nés de la cosmétique capillaire. Il est incorporé dans les lotions et même dans certains shampooings. Le placenta est un stimulant biologique, reconnu désormais comme tel.

D’après certaines observations, il exercerait une action anti-séborrhéique remarquable.

Comment on applique les lotions

Applications des lotions

Applications des lotions

  • s’il s’agit de lotions destinées à stimuler la pousse du cheveu :
    • pour qu’elles soient actives, il faut les appliquer sur le cuir chevelu et non sur la chevelure ; c’est le bulbe qu’il faut s’efforcer d’atteindre lorsqu’on veut modifier un état capillaire
    • on imbibe un morceau de coton de la lotion choisie et on frotte le cuir chevelu en écartant les cheveux, raie par raie
    • évitez des frictions trop violentes afin de ne jamais irriter
  • s’il s’agit de lotions destinées à la tige du cheveu
    • versez la lotion sur la chevelure et malaxez en frictionnant afin de favoriser la diffusion du liquide sur toutes les longueurs

A quel rythme faut-il appliquer les lotions capillaires ?

Le rythme des applications est établi par le fabricant d’après la concentration de la lotion en corps actifs.

S’il s’agit d’un traitement prolongé, il faut toujours suspendre l’application pendant quelques jours afin de laisser reposer le cuir chevelu et lui donner le moyen de réagir.

Il paraît inutile de le dire, mais rappelons quand même qu’une lotion doit s’appliquer sur un cuir chevelu propre ; son action serait nulle s’il en était autrement.

Ajouter un commentaire