Chute et remplacement physiologique du cheveu

La vie des cheveux n’est pas indéfinie et ils sont soumis à un processus continu de chute et de remplacement.

Chute e cheveu

Chute e cheveu

Ce dernier se manifeste précocement, puisque “les poils que l’enfant porte à sa naissance sont tous remplacés au bout de quelques mois.”

“La durée de vie d’un cheveu varie, comme sa croissance, avec :

  • la race
  • le sexe
  • l’état de santé

Le remplacement des cheveux

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Mais à l’état normale, quelle que soit sa durée, le cheveu une fois “mort” est remplacé par un autre.

On constate même que sous l’influence de diverses maladies infectieuses (fièvre typhoïde, pneumonie…) il se produit souvent une véritable mue.

Tant qu’un poil conserve son bulbe creux et sa papille, il est apte à pousser ; une fois la papille détruite ou atrophiée, le développement s’arrête.

On connaitra les causes de cette altération en partant de la calvitie mais dans d’autres articles.

Lorsque le bulbe devient plein, “le poil monte peu à peu puisqu’au collet du follicule, étant repoussé par la multiplication cellulaire qui se fait au-dessous de lui. Il tombe alors à la suite d’une traction même légère (coup de peigne, brossage…) ou bien il est expulsé par le poil nouveau ; en tous cas, son élimination est fatale”.

“Dans les conditions ordinaires, chaque poil tombé ou arraché est remplacé par un poil du même calibre ; parfois le calibre déterminé par le volume de la papille se modifie au moment de cette mue. Il devient plus grand dans la barbe du jeune homme, par exemple, et plus petit dans le cuir chevelu du vieillard”.

On sait que les follicules pileux et les poils se forment pendant la vie fœtale et qu’il “a toujours paru douteux qu’il puisse en naître des nouveaux pendant la vie extra-utérine”.

Toutefois, certains auteurs américains semblent écarter ce doute.

S’agissant de discussions trop ardues pour ce manuel, nous nous contentons de le signaler.

Quelques rappels pour terminer

  • la croissance du cheveu est plus active la nuit que le jour ; l’été que l’hiver
  • elle est influencée par l’état de santé et, tout particulièrement par l’état neuro-végétatif :
    • l’orthosympathique la stimulant
    • le parasympathique la déprimant
  • d’après Sidi les cheveux poussent de 10 à 20 centimètres par an (un centimètre par mois environ)
  • les cheveux “vivent” de 2 à 6 ans selon les régions et selon l’état de santé
  • chaque jour des cheveux tombent et sont remplacés par d’autres, issus des mêmes follicules
  • la chute normale, physiologique, est de 10 à 30 cheveux par jour
  • la chute est considérée anormale lorsque le nombre de cheveux qui tombent est supérieur à 40

Ajouter un commentaire